Conditions d’admission


Ce master s’adresse aux étudiants titulaires du M1 CHPS ou d’un diplôme M1 scientifique leur permettant d’avoir de bonnes connaissances en mathématiques appliquées (algèbre linéaire, analyse), informatique du parallélisme (architecture, algorithmique et programmation parallèle). Des connaissances en génie logiciel appliqué au calcul scientifique seront appréciées.
Admission sur dossier.

Organisation et Contenu


Deux parcours sont possibles :

Le premier Informatique Haute Performance et simulation (IHPS), vise à couvrir de manière approfondie deux domaines scientifiques
1. les architectures haute performance sous l’angle utilisateur
2. les modèles de programmation parallèle permettant d’exploiter au mieux les architectures hautes performances et créer des logiciels efficaces pour la simulation.

Le second Modélisation et simulation avec le Calcul Haute Performance (MSCHPS), vise à couvrir de manière approfondie deux domaines scientifiques
1. la simulation pour les grands enjeux de la modélisation
2. les techniques logicielles permettant d’exploiter efficacement toutes les spécialités les architectures haute performance

Ces parcours sont constitués, en accord avec la Responsable du M2 CHPS, par un choix parmi les cours proposés.

  • Programmation avancée des architectures multi-cœurs (Responsable: G. Thomas)
  • Données/Apprentissage (Responsable: Nicolas Vayatis)
  • Introduction a la Mécanique des Milieux continus (Responsable: Ludovic Chamoin)
  • Architecture et Programmation d’accélérateurs Matériels (Responsable: Julien Jaeger)
  • Compilation Avancée (Responsable: P. Caribault)
  • Génie Logiciel pour le Calcul Scientifique (Responsable: M. Tajchman)
  • Méthodes et Programmation Numériques Avancées (Responsable: N. Emad)
  • Évaluation De Performances (Responsable: S. Zertal)
  • Introduction à la simulation moléculaire (Responsable: M. Masella – CEA DSV)
  • Architecture et Systèmes Embarqués (Responsable: P. Oliveira)
  • Introduction à la modélisation du végétal (Responsable: J.-M. Batto – INRA)
  • Architecture et optimisation de codes pour microprocesseur haute performance (Res.: Allen Malony/University of Oregon)
  • Anglais: (Responsable: Florian Leniaud IECI)
  • Modélisation et simulation des écoulements de fluides dans la géosphère
  • Mécanique des fluides
  • Simulation numérique en physique des plasmas
  • Simulation numérique en astrophysique
  • Stratégies de calcul multi-échelle et méthodes de décomposition de domaine
  • Méthodes matricielles pour le calcul intensif
  • Réduction de modèles
  • Modélisations et simulations numériques pour la physique théorique

Objectifs de la formation : Compétences spécifiques


  • Concevoir/programmer des applications dans le domaine de l’informatique haute performance.
  • Coordonner/diriger le développement, la mise en place des outils et de l’infrastructure de l’informatique haute performance.

  • Utiliser/programmer les architectures parallèles

  • Utiliser l’algorithmique numérique de base

  • Utiliser/programmer les architectures processeurs haute performance non seulement généralistes mais aussi spécialisées telles que les GPU ou embarquées

  • Concevoir/réaliser des outils d’optimisation des applications dans le domaine du calcul intensif

  • Concevoir/réaliser des outils d’évaluation des performances (analyse de données)

Contenu de la formation


Semestre 3

30 ECTS, 350h d’enseignements

  • Programmation avancée des architectures multicoeurs (Responsable: G. Thomas)
  • Données/Apprentissage (Responsable: Nicolas Vayatis)
  • Introduction a la Mécanique des Milieux continus (Responsable: Ludovic Chamoin)
  • Architecture et Programmation d’accélérateurs Matériels (Responsable: Julien Jaeger)
  • Compilation Avancée (Responsable: P. Caribault)
  • Génie Logiciel pour le Calcul Scientifique (Responsable: M. Tajchman)
  • Méthodes et Programmation Numériques Avancées (Responsable: N. Emad)
  • Evaluation De Performances (Responsable: S. Zertal)
  • Introduction à la simulation moléculaire (Responsable: M. Masella – CEA DSV)
  • Architecture et Systèmes Embarqués (Responsable: P. Oliveira)
  • Introduction à la modélisation du végétal (Responsable: J.-M. Batto – INRA)
  • Architecture et optimisation de codes pour microprocesseur haute performance (Res.: Allen Malony/University of Oregon)
  • Anglais: (Responsable: Florian Leniaud IECI)
  • Modélisation et simulation des écoulements de fluides dans la géosphère
  • Mécanique des fluides
  • Simulation numérique en physique des plasmas
  • Simulation numérique en astrophysique
  • Stratégies de calcul multi-échelle et méthodes de décomposition de domaine
  • Méthodes matricielles pour le calcul intensif
  • Réduction de modèles
  • Modélisations et simulations numériques pour la physique théorique

Semestre 4 : STAGE

30 ECTS

INSCRIVEZ-VOUS !

Modalités de contrôle des connaissances


Le contrôle des connaissances de l’ensemble des enseignements dispensés se fera par Contrôle Continu

Emplois du temps et planning


Les cours auront lieu (sauf exception) sur le campus de l’UFR des Sciences.

TÉLÉCHARGER L’EMPLOI DU TEMPS DU M2
(attention, version susceptible de modifications)
Le lien (http://pubedt.uvsq.fr/VER/g107377.html) est à consulter surtout pour l’attribution des salles aux différents UE (CM/TD/TP).  Je vous conseille de “book marquer” ce site ainsi que celui du master afin d’avoir les informations les plus à jour concernant les salles attribuées au M2 CHPS.

Adossement à la recherche


Le master s’appuie sur la compétence des laboratoires de recherche suivants :

Le laboratoire LI-PARAD : une des principales structures de recherche universitaires en informatique haute performance de l’UPSaclay avec ses équipes « Calcul Haute Performance » et « Algorithmes et réseaux ».
La Maison de la Simulation : un laboratoire pluridisciplinaire et un centre d’expertise autour de la simulation numérique et du calcul haute performance (Unité de Service et de Recherche du CNRS, conjoint CNRS, CEA, INRIA, Université Paris Sud et Université de Versailles Saint QY)
Le laboratoire ECR (Exascale Computing Research) partenariat public privé Intel, CEA, GENCI, UVSQ avec ses spécialistes en optimisation de codes et évaluation des performances des codes applicatifs parallèles.
Le Centre de Mathématiques et de Leurs Applications (CMLA), Unité mixte ENS Paris-Saclay et CNRS : ce laboratoire regroupe plusieurs équipes en mathématiques appliquées à l’algorithmique (HPC, Traitement d’images, Analyse de données massives, Dynamique moléculaire, Mécanique des fluides à plusieurs phases, …).
Le laboratoire de Mécanique et Technologie, Unité mixte ENS Paris-Saclay et CNRS : ce laboratoire comprend, à coté de ses moyens expérimentaux de pointe, une équipe internationalement reconnue en Calcul Scientifique pour la Mécanique (Computational Mechanics).

Les enseignants-chercheurs de ces laboratoires participent activement aux enseignements et à l’organisation à la fois pédagogique et administrative de la formation. Ils accueillent également des stagiaires aussi bien de première que de deuxième année.
Cet adossement à la recherche vise, en plus des études doctorales, une insertion professionnelle permettant d’intégrer les compétences acquises dans les milieux économiques et sociaux et cela même dans le cas des études doctorales.

Les enseignants-chercheurs ainsi que les étudiants de la formation participent au forum ORAP (ORganisation Associative du Parallélisme). pour la promotion du calcul haute performance.

Il est à noter que la formation s’inscrit dans le cadre d’un partenariat étroit avec le consortium TER@TEC (regroupant les acteurs de l’industrie du HPC). Beaucoup d’offres de stages sont adressées à nos étudiants via ce consortium.